La soupe

La Soupe

Le Service d’Accueil de Jour pour Adultes de l’Institut François d’Assise de Bouge réalise depuis quelques années maintenant de la soupe fraîche. Ce projet a débuté avec une éducatrice et un groupe constitué de 4 personnes avec handicap mental. L’objectif  pour le groupe étant de réaliser un potage du jour frais pour toutes les personnes du service. C’est d’ailleurs  ainsi que certains on (re)découvert les saveurs des légumes.

Au fil du temps, la « soupe du mardi » est devenue un met incontournable du menu de la semaine. Tout le monde prend beaucoup de plaisir à la déguster.

En 2012, la Table de François met en place un projet cantine scolaire  en partenariat avec l’école Saint Joseph de Jambes.  C’est dans ce cadre qu’une collaboration entre le SAJA et la Table de François est mise en place. Dans un premier temps la demande était de pouvoir fournir 4x10l de potage frais pour compléter la cantine de l’école. La plage horaire de cuisine est alors doublée et le groupe de cuisiniers s’étoffe.

En 2013 le partenariat entre les deux services est devenu un engagement de service, les participants à l’atelier sont rémunérés pour le travail accompli. La table de François nous demande de quadrupler la quantité de soupe fournie et la production passe à 4x40L qui sont servis  aux différentes sections de l’école Saint Joseph.

Des investissements de matériel ont été réalisés par la Table de François et d’autres sont encore à venir, les plages de cuisine sont de nouveau étendues pour donner la chance à un maximum de personne de participer à ce projet devenu institutionnel. Depuis peu des personnes du service résidentiel ont intégré l’atelier.

Ce travail est soumis  aux  mêmes normes d’hygiène rigoureuses de l’AFSCA que pour tout établissement travaillant de le secteur de la restauration. Une cuisine en dehors de locaux du SAJA a été aménagée à la spécificité de ces normes : plans de travail en inox, chambre froide,… un local vaisselle sera bientôt aménagé dans ce cadre. Tout est mis en œuvre pour que la chaîne du froid ne soit pas brisée et que le processus de refroidissement des soupes soit respecté. Toutes ces exigences de travail permettent aux participants de l’atelier de sentir la notion du travail avec toute la rigueur que cela implique.


Au-delà de la rémunération de leur travail, chaque usager tire  beaucoup de bénéfice à participer à l’atelier en termes de développement de compétences :


  • Utilisation du matériel : pouvoir distinguer le dos du couteau de la lame, amélioration de la prise en main des couteaux et des  éplucheurs, utilisation des  ustensiles adéquats en fonction du légume à traiter…
  • Traitement  des denrées alimentaires : reconnaissance des saveurs des différents légumes, prendre du plaisir à gouter, pouvoir différencier un brocoli, d’un chou-fleur, savoir que certains légumes se lavent  sans être épluchés tandis que d’autres s’épluchent,…
  • Appropriation de l’atelier : certains travailleurs  revendiquent la confection de la soupe SAJA et sont fiers de pouvoir la faire déguster à  chaque personne fréquentant le service,  d’autres  ont pris pour habitudes de cuisiner de la soupe chez eux…
  • Échanges relationnels : collaborer avec les autres services de l’institut François permet aux usagers de se côtoyer dans un autre cadre.


Plusieurs objectifs à plus ou moins long termes sont visés :


  • Le premier objectif  à court terme est de continuer cette collaboration institutionnelle autour de ce projet qui a un sens pour tous.
  • Le second  serait de pouvoir aller au moins une fois sur la semaine, servir la soupe à l’école pour pouvoir terminer le processus  de la soupe et savourer les compliments directement et parallèlement de pouvoir mettre en place un système d’évaluation afin de pouvoir avoir un retour des consommateurs.
  • Le troisième à moyen terme serait de continuer la soupe en période de vacances et fonctionner par commande auprès des membres du personnel de l’institut et des parents des usagers qui fréquentent le SAJA afin de ne pas casser  le rythme de production et de pouvoir faire un petit bénéfice dont l’atelier pourrait bénéficier pour une journée d’excursion ou autre.
  • Le quatrième objectif  serait que l’atelier soupe puisse  trouver une place lors des portes ouvertes de l’Institut François d'Assise.
  • •…


Que ce soit d’un point de vue pécuniaire, relationnel ou de développement de compétences, chaque participant à l’atelier soupe retire un bénéfice, c’est pourquoi avec  ses 160 litres de soupe fraîche réalisés  par  19 participants, 2 éducateurs en 3 demi-journées  en période scolaire, l’atelier soupe à encore de beaux jours devant lui; le tout pour le plus grand plaisir des papilles gustatives  des élèves de l’école Saint Joseph.


Institut François d'Assise


30 rue de l'Institut

5004 BOUGE


081/21.02.47